Rapport Général de l’Assemblée Constitutive de la FESEN-B

mercredi 8 août 2012
par Olivier Kima, LOUARI Yendifimba Dieudonné
popularité : 29%

Le jeudi 12 juillet 2012, s’est tenue au Centre National de Spectacle et des Arts à Ouagadougou, l’Assemblée Générale Constitutive de la Fédération des Syndicats de l’Education Nationale du Burkina (FESEN-B).

Regroupant les responsables syndicaux des syndicats de l’éducation que sont le SATEB, le SNEP et le SNEA-B, dont la liste est en annexe, cette assemblée constitutive a débuté aux environs de 9h30. JPEG - 1.5 Mo

L’ouverture s’est faite à travers les mots des différents Secrétaires Généraux et ce après la vérification des mandats des participants. Le secrétaire Général du SATEB dans son mot à fait le rappel historique de la mise en place de la FESEN-B, puis a énoncé les perspectives de cette fédération naissante.

JPEG - 36.2 ko

Pour le Secrétaire Général du SNEA-B, la création de la fédération se justifie à plusieurs niveaux. D’une part il y a la multiplicité des syndicats de l’Education, toute chose qui constitue une occasion de dispersion d’énergies, de force et de chance de réussir nos actions de revendications dans chaque structure de base. D’où la nécessité de porter en commun nos préoccupations par une structure fédératrice qu’est la FESEN-B. Il a terminé en félicitant les directions politiques des différents syndicats pour la réussite de cette action. JPEG - 28.5 ko

Le secrétaire Général du SNEP quant à lui, a relevé la considération morale et les ambitions de cette FESEN-B. Il a ajouté que de nos jours la configuration du ministère, nous impose ce regroupement au vu des trois niveaux du système d’éducation de base. JPEG - 27.7 ko Les secrétaires généraux ont procédé par la suite à la présentation des acquis de la lutte unitaire. Ils ont alors ainsi évoqué :
-  La question d’élaboration du statut particulier des enseignants du primaire.
-  La question de la révision de la grille indemnitaire qui reste toujours posée même si pour ce qui concerne les GAP on constate une légère augmentation bien insignifiante.
-  La question des taux des indemnités et frais d’organisation des examens non satisfaisants.
-  Celle des reconstitutions de carrières des enseignants du primaire brimés au cours de leur carrière ;
-  La question de la lever de la mesure du recrutement des volontaires dans l’éducation national ;
-  La question de la formation initiale et continue des enseignants du primaire.

A l’issu de la présentation des acquis de cette unité d’action, l’Assemblée Générale Constitutive a procédé à la lecture et à l’amendement des statuts et règlement intérieur de la fédération, puis procédé à leur adoption par acclamation. C’est alors que fut ouverte l’étape de mise en place du bureau fédéral par un comité mis en place à cet effet. Après lecture de la règlementation en la matière, le bureau fédéral National suivant fut mis en place selon la procédure et la règlementation en vigueur. JPEG - 32.9 ko

Le premier bureau fédéral de la FESEN-B élu pour un mandat de trois (03) ans se présente comme suit :

1- Secrétaire Général Fédéral ; BLEGNE Séma SG. SNEA-B

2- 1er Secrétaire Général Fédéral Adjoint ; Bonaventure SEGDA SG/ SATEB

3- 2ème Secrétaire Général Fédéral Adjoint. ZEBANGO BOUGRE, SGA SNEP

4- Secrétaire Fédéral à l’organisation et à l’action syndicale ; KANIEGA Moussa SATEB

5- Secrétaire Fédéral adjoint à l’organisation et à l’action syndicale ; PARE Rachel / SNEP

6- Secrétaire Fédéral aux Revendications et aux conflits du travail ; ZIDA Issa /SNEP

7- Secrétaire Fédéral aux relations Extérieures ; ILBOUDO Mariam /SNEA-B

8- Secrétaire chargé des activités sportives et culturelles ; BANGOU Arnauld/ SATEB

9- Secrétaire Fédéral à la formation professionnelle et syndicale ; TRAORE Siaka /SNEA-B

10- Secrétaire Fédéral Administratif ; ZONGO Bernard /SATEB

11- Secrétaire Fédéral Administratif Adjoint ; SANOU Brahima /SNEP

12- Secrétaire Fédéral à la communication : OUARO Ali / SNEA-B

13- Secrétaire Fédéral Adjoint à la communication ; KOLOGHO/SAWADOGO Noélie/SATEB

14- Secrétaire Fédéral chargé de questions du Genre et du Développement Durable ; TOPAN Mariam /SNEA-B

15- Trésorier Fédéral Général ; KABRE Philippe / SNEA-B

16- Trésorier Fédéral Général Adjoint : DANDASSE Ignace / SATEB

1er Commissaire aux comptes : SAWADOGO Hassane/ SNEP

2ème Commissaire aux comptes : COULYBALI Fulbert /SNEA-B

3ème Commissaire aux comptes : KAM Céline / SNEA-B

Le nouveau bureau fut présenté à l’assemblée avant de prendre fonction par acclamation.

La cérémonie de clôture a vu la présence d’un représentant du Ministre de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation, du secrétaire général de la FESEB.

Le nouveau secrétaire Général Fédéral pris la parole au nom de l’ensemble de son bureau pour remercier l’Assemblée Générale Constitutive pour la confiance en eux placée. Il a par la suite pris l’engagement de travailler afin de répondre aux attentes de l’ensemble des militants des syndicats membres de la FESEN-B. Il a enfin remercié les camarades pour l’effort fourni pour être présent à cette Assemblée, souhaité un bon retour à chacun et à tous dans leur famille, avant de lever la séance vers 14h 30.


Agenda

<<

2020

>>

<<

Février

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
2425262728291
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

Condition d’obtention d’un passeport burkinabé

Le passeport ordinaire est délivré par la Direction Générale de la Police Nationale à travers la Division de la Migration sise à Gounghin. Pour l’obtention d’un passeport, il faut constituer un dossier composé des pièces ci-dessous à déposer à la Division de la Migration tous les matins du lundi au vendredi.

Composition du dossier d’une demande de passeport Pour les majeurs

1. Une copie légalisée de l’acte de naissance

2. Une copie légalisée du certificat de nationalité Burkinabé

3. Une copie légalisée de la CNIB

4. Un casier judiciaire en cours de validité

5. Un timbre de 200FCFA

6. Trois(03) photos d’identité (format passeport)

7. Un document justifiant votre profession

8. La somme de cinquante mille (50.000F) CFA pour les frais d’établissement Pour les femmes mariées qui désirent porter le nom de leurs conjoints sur le passeport, il faut joindre une copie légalisée de l’acte de mariage aux pièces citées ci-dessus.

Pour les mineurs

1. L’acte de naissance de l’enfant

2. Le certificat de nationalité de l’enfant

3. Une autorisation parentale

4. Document d’identité des deux parents (si le mineur réside au Burkina Faso) ; dans le cas contraire, il faut un titre de séjour des deux parents. Dans ce cas, l’autorisation parentale n’est plus nécessaire.

5. Un timbre fiscal de 200 f plus la somme de 50000f

6. Trois(03) photos (format passeport)

Pour les militaires et paramilitaires, il faut joindre un certificat de présence au corps précisant l’établissement d’un passeport.

NB : La durée d’établissement est de soixante-douze heures (72h) ouvrables si le dossier est régulier.

- Mais en cas d’insuffisance de stocks le délai peut varier en fonction de l’urgence.

- Eviter de passer par des intermédiaires.


Brèves

24 octobre 2014 - Rencontre du CSFEF

Depuis le 20 octobre se tien à DAKAR la rencontre du CSFEF en prélude au sommet des chefs d’état (...)

22 juillet 2014 - Statut particulier des enseignants

Camarades, nous avons le plaisir de vous informer que les travaux sur le statut particulier ont (...)

17 janvier 2014 - NEGOCIATION GOUVERNEMENT SYNDICATS

Les négociations gouvernement syndicats ont repris le 13 janvier 2014.

28 décembre 2012 - Rencontre extraordinaire du Bureau National du SNEA-B avec la CSQ

Ce vendredi 20 décembre 2012 s’est tenue au siège du SNEA-B, une rencontre avec deux (...)

28 décembre 2012 - TRAVAUX DE LA COMMISSION DE REDACTION DU STATUT PARTICULIER DU PERSONNEL DE L’EDUCATION DE BASE

Depuis le 18 décembre 2012, ont débuté les travaux de la commission de rédaction du statut (...)