LES QUATRE AXES DE L’EDD

samedi 5 janvier 2013
par Olivier Kima
popularité : 95%

L’EDD poursuit quatre grands objectifs :

1. Promouvoir et améliorer l’éducation de base

Accéder à l’école et y rester en bénéficiant d’une éducation de base de qualité, que l’on soit garçon ou fille, est fondamental pour le bien-être personnel toute la vie durant et pour la société où l’on vit. L’éducation de base devrait permettre d’acquérir les connaissances, les compétences, les valeurs et les attitudes qui favorisent des moyens d’existence durables, et aider les citoyens à mener une existence viable.

2. Réorienter les programmes d’éducation existants dans l’optique du développement durable

Il est essentiel de repenser et réaménager l’enseignement, de la maternelle à l’université, pour y intégrer les connaissances, les compétences, les modes de pensée et les valeurs liés à la durabilité. Les élèves d’aujourd’hui doivent être capables de résoudre les problèmes de demain. Les solutions ne sont pas dans les manuels scolaires et les pratiques pédagogiques actuels. Pour inventer un avenir plus viable, les apprenants doivent aussi cultiver leur créativité et leur capacité de résolution des problèmes.

3. Informer et sensibiliser le public à la notion de durabilité

Atteindre les objectifs du développement durable demande des citoyens sachant ce qu’est la durabilité et comment agir pour y parvenir ; cette citoyenneté éclairée passera par une éducation communautaire à grande échelle ainsi que des médias responsables, attachés à promouvoir l’apprentissage permanent d’une population informée et active.

4. Former la population active

Tous les secteurs de la société peuvent contribuer à la durabilité. Les employés du secteur public et privé devraient recevoir tout au long de leur vie une formation technique et professionnelle intégrant les principes de la durabilité, afin que chacun ait accès aux connaissances et compétences nécessaires pour prendre des décisions et pour travailler de façon plus durable.


Agenda

<<

2020

>>

<<

Avril

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

Condition d’obtention d’un passeport burkinabé

Le passeport ordinaire est délivré par la Direction Générale de la Police Nationale à travers la Division de la Migration sise à Gounghin. Pour l’obtention d’un passeport, il faut constituer un dossier composé des pièces ci-dessous à déposer à la Division de la Migration tous les matins du lundi au vendredi.

Composition du dossier d’une demande de passeport Pour les majeurs

1. Une copie légalisée de l’acte de naissance

2. Une copie légalisée du certificat de nationalité Burkinabé

3. Une copie légalisée de la CNIB

4. Un casier judiciaire en cours de validité

5. Un timbre de 200FCFA

6. Trois(03) photos d’identité (format passeport)

7. Un document justifiant votre profession

8. La somme de cinquante mille (50.000F) CFA pour les frais d’établissement Pour les femmes mariées qui désirent porter le nom de leurs conjoints sur le passeport, il faut joindre une copie légalisée de l’acte de mariage aux pièces citées ci-dessus.

Pour les mineurs

1. L’acte de naissance de l’enfant

2. Le certificat de nationalité de l’enfant

3. Une autorisation parentale

4. Document d’identité des deux parents (si le mineur réside au Burkina Faso) ; dans le cas contraire, il faut un titre de séjour des deux parents. Dans ce cas, l’autorisation parentale n’est plus nécessaire.

5. Un timbre fiscal de 200 f plus la somme de 50000f

6. Trois(03) photos (format passeport)

Pour les militaires et paramilitaires, il faut joindre un certificat de présence au corps précisant l’établissement d’un passeport.

NB : La durée d’établissement est de soixante-douze heures (72h) ouvrables si le dossier est régulier.

- Mais en cas d’insuffisance de stocks le délai peut varier en fonction de l’urgence.

- Eviter de passer par des intermédiaires.


Brèves

3 avril 2012 - SITE EDD

La question de l’éducation pour un développement durable est une préoccupation internationale. (...)