Affections des enseignants 2018 au Burkina

mardi 10 avril 2018
par Olivier Kima
popularité : 5%

Il est porté à la connaissance des personnels du MENA que les demandes d’affectation des agents désirant changer de région, province, CEB ou souhaitant une affectation au niveau d’une direction centrale ainsi que les demandes de permutation au titre du mouvement des personnels 2018-2019 sont attendues selon les dates ci-dessous.

Par ailleurs pouvez-vous télécharger ci-dessous (i) les formulaires de demande d’affectation pour convenances personnelles, (ii) le modèle de demande d’affectation pour raison de santé et de permutation et (iii) la situation des besoins par structure.

Les affectations pour convenances personnelles s’entendent des demandes d’affectation à des postes de travail pour des motifs d’ordre personnel. Elles prennent en compte les permutations et concernent l’ensemble des personnels du Ministère : personnel d’encadrement et enseignant du préscolaire, du primaire, du post primaire et du secondaire, et le personnel d’administration et de gestion, personnel d’animation de la vie scolaire, personnel spécifique, personnel d’appui et de soutien.

I DES DEMANDES D’AFFECTATION POUR CONVENANCES PERSONNELLES I.1. De la procédure

a)- Au niveau national Les demandes d’affectation des agents désirant changer de région ou souhaitant une affectation au niveau d’une direction centrale sont adressées à Monsieur le Ministre de l’Education nationale et de l’Alphabétisation et acheminées par la voie hiérarchique à la Direction des Ressources Humaines, au plus tard le 30 avril 2018.

b)- Au niveau régional En ce qui concerne les demandes d’affectation des agents désirant changer de province ou d’établissement secondaire à l’intérieur de la même région, les requêtes sont adressées au Gouverneur de Région, Président de la commission régionale d’affectation et transmises par la voie hiérarchique à la Direction dont relève l’agent, le 09 mai 2018 au plus tard.

c)- Au niveau provincial Pour les demandes d’affectation des agents désirant changer de CEB à l’intérieur d’une même province, elles sont adressées au Haut-Commissaire de la Province, Président de la Commission Provinciale d’affectation et acheminées par la voie hiérarchique, à la Direction Provinciale de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation, au plus tard le 16 mai 2018.

d)- Au niveau communal Les demandes d’affectation d’une école à une autre, d’un CEEP à un autre au sein de la même Circonscription d’Education de Base sont adressées au Maire ou au Président de la délégation spéciale, Président de la commission communale d’affectation et transmises par la voie hiérarchique à la CEB, le 23 mai 2018 au plus tard.

I.2. Des conditions à remplir pour demander une affectation Pour une affectation au niveau national, régional, provincial ou communal, les postulants doivent remplir les conditions suivantes : – avoir servi au moins trois (03) années consécutives : • dans la région (pour le mouvement national) • dans la province (pour le mouvement régional) • dans la commune (pour le mouvement provincial) • dans son poste d’affectation actuel (pour le mouvement communal) ; – avoir servi au moins six (06) années consécutives dans la région actuelle, pour les enseignants recrutés pour le compte des régions et désirant changer de région, à compter de la date de prise de service ; – avoir servi au moins six (06) années consécutives dans la région actuelle, pour les enseignants du post primaire et du secondaire recrutés pour le compte des régions et désirant changer de région, à compter de la date de prise de service ; – introduire une demande suivant le modèle joint en annexe et timbrée à 200 FCFA ; – joindre les pièces motivant la demande.

N.B : le choix de plus d’un poste (structure centrale, région, province, école, CEG, lycée) n’est pas obligatoire. En conséquence, les demandes d’annulation ne seront pas admises à l’issue des travaux de la commission nationale d’affectation.

I.3. Composition du dossier

Les formulaires (demandes) d’affectation pour convenances personnelles au niveau national sont timbrés à 200 F (timbre en vigueur) et doivent être accompagnés des pièces ci-après : • une copie de la décision d’engagement dans la fonction publique ou de l’arrêté d’intégration ; • une copie du premier certificat de prise de service ; • une copie du certificat de prise de service dans la région actuelle ; • les photocopies légalisées des actes de naissance des enfants scolarisés ; • les certificats de scolarité des enfants ; • les photocopies non légalisées des actes de mariage, de décès ou de divorce. Les demandes aux niveaux régional, provincial et communal d’affectation pour convenances personnelles sont soumises aux mêmes conditions que ci-dessus.

II DES DEMANDES DE PERMUTATION Tous les agents du ministère peuvent bénéficier, sur leur demande, d’une permutation d’une région à l’autre, d’une province à l’autre, d’une circonscription à l’autre, d’une école ou d’un CEEP à l’autre ou d’un établissement préscolaire, post-primaire, secondaire à un autre. La permutation de poste s’effectue entre deux agents de même emploi et d’une même discipline pour les professeurs, les CPES et les IES. Cette permutation entre agents de même emploi est autorisée pour une ancienneté d’au moins une année scolaire au poste. Lesdites demandes de permutation ne sont examinées que pendant la période du mouvement pour convenances personnelles. Les demandes de permutation son formulées selon le modèle joint à la présente circulaire avec une demande manuscrite, timbrée à 200 F CFA et comportant les avis motivés des supérieurs. Toute demande de permutation (permutant et copermutant) doit requérir les avis, signature et cachet des supérieurs hiérarchiques.

III. DES CONSIGNES Les demandes ne remplissant pas les conditions ci-dessus répertoriées ne seront pas examinées. A cet effet, chaque responsable de structure doit apprécier les dossiers des agents conformément aux consignes ci-après : – éviter la transmission de demandes d’affectation ou de permutation qui ne rempliraient pas les conditions requises ; – s’assurer que toutes les rubriques des formulaires sont renseignées et que les informations fournies sont avérées ; – s’assurer que la partie « mention couple » est bien renseignée dans le formulaire de la demande d’affectation ; – respecter les délais de dépôt des demandes d’affectation ou de permutation aux lieux indiqués. Les demandes qui parviendront hors délai seront systématiquement rejetées ; – éviter de transmettre des demandes de détachement dans les ENEP qui pourront plus tard être traitées par la commission de sélection des candidats à un détachement dans les ENEP. Par ailleurs, les demandes d’affectation pour convenances personnelles seront agréées par les différentes commissions en fonction des besoins recensés au sein des structures sollicitées et en fonction du nombre de postes disponibles.

Les demandes d’affectation pour raison de santé ne sont pas examinées par la commission nationale d’affectation. Ces demandes se déposent à tout moment avec la pièce essentielle qui est une observation médicale complète délivrée par le médecin traitant, confère modèle de demande en Conseil National de Santé joint à la présente lettre circulaire. Toute demande pour raison de santé ne comportant pas cette observation médicale ne pourrait être acheminée au Conseil National de Santé.

Cchronogramme des mouvements - JPEG - 17.7 ko


Agenda

<<

2020

>>

<<

Janvier

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

Condition d’obtention d’un passeport burkinabé

Le passeport ordinaire est délivré par la Direction Générale de la Police Nationale à travers la Division de la Migration sise à Gounghin. Pour l’obtention d’un passeport, il faut constituer un dossier composé des pièces ci-dessous à déposer à la Division de la Migration tous les matins du lundi au vendredi.

Composition du dossier d’une demande de passeport Pour les majeurs

1. Une copie légalisée de l’acte de naissance

2. Une copie légalisée du certificat de nationalité Burkinabé

3. Une copie légalisée de la CNIB

4. Un casier judiciaire en cours de validité

5. Un timbre de 200FCFA

6. Trois(03) photos d’identité (format passeport)

7. Un document justifiant votre profession

8. La somme de cinquante mille (50.000F) CFA pour les frais d’établissement Pour les femmes mariées qui désirent porter le nom de leurs conjoints sur le passeport, il faut joindre une copie légalisée de l’acte de mariage aux pièces citées ci-dessus.

Pour les mineurs

1. L’acte de naissance de l’enfant

2. Le certificat de nationalité de l’enfant

3. Une autorisation parentale

4. Document d’identité des deux parents (si le mineur réside au Burkina Faso) ; dans le cas contraire, il faut un titre de séjour des deux parents. Dans ce cas, l’autorisation parentale n’est plus nécessaire.

5. Un timbre fiscal de 200 f plus la somme de 50000f

6. Trois(03) photos (format passeport)

Pour les militaires et paramilitaires, il faut joindre un certificat de présence au corps précisant l’établissement d’un passeport.

NB : La durée d’établissement est de soixante-douze heures (72h) ouvrables si le dossier est régulier.

- Mais en cas d’insuffisance de stocks le délai peut varier en fonction de l’urgence.

- Eviter de passer par des intermédiaires.


Brèves

11 août 2017 - Fonction publique burkinabè : fin des billetages à compter du 1er Octobre

Par lettre en date du 17 juillet 2017 la ministre de l’économie, des finances et du (...)

3 mars 2016 - Atelier de renforcement des capacités

Les 3, 4 et 5 mars 2016 se tient à Ouagadougou un atelier de renforcement des capacités sur le (...)