L’ECOLE BURKINABE

PRESENTE LES DIFFERENTES FACETTES DE L’ECOLE BURKINABE


Articles publiés dans cette rubrique

samedi 15 juillet 2017
par Olivier Kima

L’école Bobo-centre "A" l’une des plus vieille école du Burkina Faso

Située à Koko, au secteur 4 dans l’arrondissement 1 de Bobo- Dioulasso d’où le nom « Ecole Bobo-Centre A », la plus vieille école du Burkina Faso a 114 ans cette année. Selon l’actuel directeur Seydou Sanon, la direction régionale de la LONAB de Bobo-Dioulasso fut le 1er site de cette école. Avec le (...)
vendredi 22 janvier 2016
par LOUARI Yendifimba Dieudonné

Le COGES, l’éducation par toute la communauté éducative

La participation des parents d’élèves à la gestion de l’école est une clé à une meilleure éducation, à une meilleure inclusion pour le genre. Mais, cette composante est-elle réellement impliquée actuellement ? Comment améliorer la situation, en relation avec les Comités de gestion (COGES) au Burkina ? La (...)
jeudi 28 mars 2013
par LOUARI Yendifimba Dieudonné

Les cours du soir au Burkina Faso

L’école burkinabè, malgré l’indépendance politique obtenue depuis 1960, est demeurée l’héritage de l’école coloniale et en tant que telle est inadaptée aux réalités socioculturelles. De ce fait, elle se révèle incapable d’être un instrument suffisamment efficace de développement. Les principaux défauts de (...)
jeudi 30 août 2012
par LOUARI Yendifimba Dieudonné

PLAIDOYER POUR LA REFORME DU CONCOURS DE L’EXCELLENCE

Le concours de l’excellence à l’école primaire a été institué depuis déjà plusieurs années dans les écoles primaires du Burkina Faso afin de cultiver l’excellence autant au sein des élèves que des enseignants. Ainsi, chaque fin d’année est une occasion de récompenser des centaines d’enseignants(es) et élèves (...)
jeudi 9 août 2012
par LOUARI Yendifimba Dieudonné

EDUCATION INCLUSIVE

EDUCATION INCLUSIVE L’éducation inclusive considère que « l’école et le système éducatif ont à changer afin de répondre aux besoins individuels de tous les apprenants – avec ou sans handicap ». C’est le système qui doit s’adapter et faire preuve de flexibilité face à l’enfant. Ce modèle reconnait le droit (...)

Agenda

<<

2019

>>

<<

Décembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

Condition d’obtention d’un passeport burkinabé

Le passeport ordinaire est délivré par la Direction Générale de la Police Nationale à travers la Division de la Migration sise à Gounghin. Pour l’obtention d’un passeport, il faut constituer un dossier composé des pièces ci-dessous à déposer à la Division de la Migration tous les matins du lundi au vendredi.

Composition du dossier d’une demande de passeport Pour les majeurs

1. Une copie légalisée de l’acte de naissance

2. Une copie légalisée du certificat de nationalité Burkinabé

3. Une copie légalisée de la CNIB

4. Un casier judiciaire en cours de validité

5. Un timbre de 200FCFA

6. Trois(03) photos d’identité (format passeport)

7. Un document justifiant votre profession

8. La somme de cinquante mille (50.000F) CFA pour les frais d’établissement Pour les femmes mariées qui désirent porter le nom de leurs conjoints sur le passeport, il faut joindre une copie légalisée de l’acte de mariage aux pièces citées ci-dessus.

Pour les mineurs

1. L’acte de naissance de l’enfant

2. Le certificat de nationalité de l’enfant

3. Une autorisation parentale

4. Document d’identité des deux parents (si le mineur réside au Burkina Faso) ; dans le cas contraire, il faut un titre de séjour des deux parents. Dans ce cas, l’autorisation parentale n’est plus nécessaire.

5. Un timbre fiscal de 200 f plus la somme de 50000f

6. Trois(03) photos (format passeport)

Pour les militaires et paramilitaires, il faut joindre un certificat de présence au corps précisant l’établissement d’un passeport.

NB : La durée d’établissement est de soixante-douze heures (72h) ouvrables si le dossier est régulier.

- Mais en cas d’insuffisance de stocks le délai peut varier en fonction de l’urgence.

- Eviter de passer par des intermédiaires.